Why companies should use blogs

 
Web www.blogsforcompanies.com

Interview: Delphine Dispa

Delphine DispaDelphine Dispa is a young chemical engineer, who hasn’t found a job since she got her diploma in 2003. In fact, like many young highly-educated people in France, she receives often the standard answer, “On vous rappellera” (”We’ll call you back”) when she met recruiters (read the book of the same name by Sophie Talneau, published by Hachette Littérature, to know more about this French problem). During these long months of ‘inactivity,’ she opened several blogs, such as L’oeil de Mouche since April 2003, where she writes more about the blogging world than about finding a job. I wanted to meet Delphine, not because of her experience of the business world, but more because she hasn’t yet found a place into it. Below are selected excerpts of a conversation I had by e-mail with Delphine (in French).

Delphine Dispa est une jeune ingénieur chimiste, qui n’a pas encore trouvé de travail depuis l’obtention de son diplôme en 2003. En fait, elle se trouve dans la situation de nombreux autres jeunes diplômés à qui on dit “On vous rappellera” (voir le livre de Sophie Talneau publié par Hachette Littérature). Pendant cette période d’”inactivité,” elle a ouvert plusieurs blogs, dont L’oeil de Mouche depuis avril 2003 où elle parle plus du monde des blogs que de sa recherche d’emploi. J’avais envie de rencontrer Delphine, non pas pour son expérience en entreprise, mais plutôt parce qu’elle n’y est pas encore. Voici quelques extraits de l’échange que nous avons eu par e-mail.

Roland: Comment t’es venue l’idée de démarrer un blog?

Delphine: J’ai commencé à bloguer en février 2002, surtout par défi. A ce sujet, voici un pointeur sur un précédent entretien avec Stuart Mudie.

Roland: Et comment as-tu choisi le nom “Oeil de mouche”?

Delphine: Je ne sais plus. Je voulais quelque chose qui commence par une lettre du premier tiers de l’alphabet pour être dans le début des blogrolls, mais je n’ai rien trouvé qui sonne bien. J’ai testé des dizaines de sonorités de titres et puis j’ai trouvé celui-là qui exprime assez bien (à mon sens) ce qu’on peut y trouver : tout ce qui passe sous mes yeux de petite mouche du coche.

Roland: Est-ce que ce blog t’aide pour ta recherche d’emploi?

Delphine: Non. Au contraire, il me donne des millions de choses passionnantes à faire qui entrent en concurrence avec mon activité de recherche d’emploi.

Je n’ai pas réussi à faire un weblog qui parle de chimie, c’est trop vaste et je ne me sens pas assez spécialiste pour faire quelque chose de plus précis.

Par contre, je me suis engagée dans ViaBloga [plate-forme d’hébergement de blogs] où j’écris des tutoriels et j’aide les utilisateurs.

Cette expérience me procure beaucoup de satisfaction. C’est important de faire quelque chose et de se sentir utile lorsqu’on reçoit des lettres de refus à longueur de semaine.

Roland: As-tu une idée du ‘retour sur investissement’ de tes blogs au bout d’un peu plus de trois ans?

Delphine: C’est très variable. Comme j’ai plusieurs weblogs de types différents, je me suis amusée à comparer les choses. De façon générale, plus on publie d’articles et plus on est visité.

Mais je pense qu’avoir un grand nombre de lecteurs n’est pas le plus important. Je préfère avoir peu de lecteurs mais qu’ils soient vraiment intéressés par ce que je raconte, et avoir une vraie relation avec eux.

Je suis bien plus à l’aise en ne m’adressant qu’à quelques personnes influentes qu’à leurs centaines de lecteurs.

Roland: Combien te coûte ce blog, que ce soit en temps ou en argent?

Delphine: Je ne paye pas mon abonnement à ViaBloga car je suis membre de l’association. Et j’ai encore du temps à peu près libre.

Pour moi, mes weblogs m’apportent bien plus qu’ils ne me coûtent, que ce soit en satisfaction personnelle, en découvertes, en discussions ou en contacts.

Roland: D’une manière générale, que t’ont apporté tes blogs?

Delphine: J’ai été citée dans des journaux, je suis passée à la télé: ça impressionne ma famille et ça amuse mes amis.

J’ai rencontré des personnes formidables et noué des contacts très enrichissants grâce aux weblogs.

J’ai aussi beaucoup appris sur Internet, l’informatique, le webdesign et des centaines d’autres sujets qui sont abordés sur les weblogs que je lis.

Roland: Enfin, quels sont tes projets?

Delphine: Trouver du travail, faire plein de tutoriels illustrés pour ViaBloga, faire un weblog familial, faire d’autres mises en pages, trouver d’autres usages innovants et inédits, écrire un livre, voyager…

Roland: Enfin, j’aimerais ajouter une question à la liste: es-tu en colère de ne pas trouver de job?

Delphine: En colère, je ne sais pas. Fatiguée, lassée, découragée, oui. Écoeurée, totalement. Dégoûtée par le (dys)fonctionnement de la société, de l’éducation qui ne prépare pas et surtout n’oriente pas. Je n’ai pas de place, et tout le monde s’en fout. Et de toute façon qu’est-ce que ça changerait ?

Delphine, je te souhaite de trouver un travail intéressant et je te remercie pour cette interview.

[PS: voici un lien vers le CV de Delphine au cas où vous auriez une ouverture de poste pour une jeune ingénieur.]

 

Leave a Reply

About the author

Roland Piquepaille
Roland Piquepaille
About me



My other blogs

Technology Trends

ZDNet's Emerging Technology Trends



This blog's links

Sponsor this blog
Send me tips and stories
RSS Feed
Stats from Claranet